Systeme Simple-Paint - Principe de fonctionnement

Principe de fonctionnement du Système Simple-Paint.

“Tout frottement entre deux ou plusieurs corps produit une charge électrostatique”

Lors du cycle de peinture non électrostatique, des frottements se vérifient ; ces frottements engendrent des charges statiques de faible intensité qui provoquent des nuisances à l’opérateur pendant l’application de la peinture.
Notamment, ces charges sont générées en deux moments:

  • lors du frottement de la peinture pulvérisée lorsqu’elle passe à travers la buse du pistolet (des charges de faible densité sont engendrées sur l'embout du pistolet, ce qui salit la main de l’opérateur);
  • lors du frottement de la peinture pulvérisée soufflée sur la surface du produit manufacturé pendant le cycle de peinture (ce frottement engendre une plus grande quantité de charges statiques qui disséminent la peinture sur l’opérateur et sur les parois de la cabine).

Ces frottements chargent d’électrostatisme les particules (ou la poussière) de la peinture.
Ces particules déchargent cette énergie statique sur les corps, ou sur les zones les plus proches (telles que cabine de peinture, opérateur et produit manufacturé) où la concentration de charges statiques est mineure en provoquant:

  • la dispersion de la peinture dans l’environnement (c'est-à-dire brumes de pulvérisation ou over-spray),
  • l’effet de rebond de la peinture vers l’opérateur,
  • des problèmes de tendu, d’uniformité et des accumulations de peinture (coulures),
  • la tendance du produit manufacturé d’attirer la saleté et la poussière.